Patrimoine

La station de Montgenèvre est née un jour de 1907. Cent ans de mondanités, d'évènements sportifs, cent ans de complicités, d'histoires, cent ans d'évolution qui seront fêtés dignement cette année.

Comment imaginer, aujourd'hui, en découvrant le village, le front de neige, le half-pipe, le ballet des porteurs, le spectacle coloré des skieurs, que Montgenèvre fête cette année ses cent ans ?

Un âge respectable que la vieille dame porte sans complexe.

Portée par la dynamique des Jeux Olympiques, elle s'est offert l'an dernier une seconde jeunesse. Et peut se rappeler, avec émotion mais sans nostalgie, les temps anciens où les milieux chics parisiens venaient se montrer sur ses terrasses.

C'est en 1895 que le ski s'affiche pour la première fois dans le village : deux officiers norvégiens y effectuent une démonstration de ski et initient les soldats français à cette pratique.

En 1903, le ministre de la guerre crée, à Briançon, la première école de ski. Plus de 5000 skieurs militaires y seront formés jusqu'en 1914. Le régiment contribuera à répandre la pratique du ski parmi les populations montagnardes en cédant gratuitement des paires de skis aux villageois des hautes vallées.

Nombre de militaires se transformeront d'ailleurs en moniteurs bénévoles. À cette époque, on utilisait un bâton pour tenir en équilibre.

Pour s'arrêter, on se laissait simplement tomber, technique empirique qui restera sous le nom d'arrêt Briançonnais. L'épopée du ski est lancée dans la région.